La première manche pour Chartres
Yann Retory - FFBB

Pour son retour en finale de Ligue Féminine 2, le C’Chartres Basket Féminine s’offre une démonstration de caractère pour tenir en échec Toulouse (74-66) devant plus de 3500 personnes. Désormais, le groupe de Benoit Marty n’est plus qu’à une victoire d’accéder à l’élite.

Le duel attendu a tenu toutes ses promesses. Duel accroché, chaudron plein à craquer, ambiance survoltée … tous les ingrédients y étaient.

Les débuts sont équilibrés. Les locales ouvrent la marque dans le sillage d’Ugoka, mais les Pionnières répondent directement par l’intermédiaire de Dean. Un présage sur le bras de fer qui va suivre. Le tempo s’accélère ensuite au profit des Bluelights. Marié lance la charge derrière l’arc, suivi par Peytour pour lancer un momentum favorable (13-5, 5’). Strunc (16 points, 6 rebonds, 3 passes), qui retrouve un rendez-vous qu’elle a déjà connu avec le club de la Ville rose, remet les siennes en selle pour revenir dans la course (20-16, 10’). Le combat rage. Toulouse, par sa puissance, se relance pour repasser brièvement devant (26-30, 17’). Mais à l’image d’un contre appuyé de Nahan Niaré sur Nicole Enabosi en fin de quart, Chartres fait parler son caractère pour reprendre les rênes avant la mi-temps (37-33, 20’).

La dynamique engagée par les Bluelights continue au retour sur le parquet. Ugoka et Niaré appuient à l’intérieur tandis que Marié et Peytour font pleuvoir les paniers derrière l’arc. Un 14-6 rapide qui offre à Chartres la plus grosse avance du match (51-39, 25’). Mais le retour de Toulouse est immédiat (51-50, 28’). A ce stade du match, impossible de savoir qui s’imposera au bout du compte.

La différence se fera dans le money-time. Galvanisé par son public, Chartres maintient son avance face à une équipe toulousaine poussive mais peu en réussite (32% à 20 sur 61). Le point de bascule viendra de la capitaine eurélienne. D’une flèche décochée derrière l’arc pour enflammer le public du Colisée, Elise Marié (14 points, 8 passes, 4 interceptions) lancera une ultime offensive (68-61, 37’) dont le TMB ne reviendra pas. Incapables d’inverser la vapeur malgré deux paniers signés Dean et De Freitas pour réduire l’écart, en panne d’adresse, Toulouse voit Chartres courir tout droit vers la victoire. Score final : 74-66

Désormais, le C’Chartres Basket Féminin n’est plus qu’à une victoire d’accéder pour la première fois de son histoire à la Ligue Féminine mais la revanche qui s’annonce au Petit Palais ne sera pas des plus aisées.