Un week-end au couteau

Que de suspense samedi soir en LF2 ! Chartres – Toulouse, Montbrison – Reims, Strasbourg – Calais, autant de matchs qui se sont décidés dans le dernier quart-temps.

La SIG a eu chaud mais s’en sort face à Calais. Devant pendant 32 minutes, le COB a bien cru aller chercher sa première victoire de la saison sur le parquet du leader. Fleur Devillers, 25 points, a parfaitement lancé son équipe, bien accompagnée par Maud Stervinou (15pts, 7reb), mais même devant de 11 points à l’entame du 3e quart, les nordistes ne parviennent pas à tenir le score. Manuella Hatchi (22 points) mais surtout Emma Peytour, 23 points en sortie de banc font la différence pour la SIG. Souvent décisive Shelby Saint-Juste passe à côté de sa rencontre mais l’essentiel est fait, Strasbourg est toujours invaincu et leader du championnat.

Même scénario à Chartres où les Blue Lights recevaient Toulouse et une Isabelle Strunc bien en jambes : 20 points, 6 rebonds, 8 passes décisives. A domicile les chartraines souffrent et comptent même jusqu’à 15 points de retard dans les premières minutes de la deuxième mi-temps. Mais au courage et poussées par le public, Ginette Mfutila (19pts, 9reb) et les joueuses du CCBF reviennent petit à petit pour finalement s’imposer de 6 points après deux quarts-temps de folie (46-28 en cumulé sur la 2e période). Toulouse perd du terrain sur la tête du championnat et pointe désormais à la 5e place avec un bilan de 3V-2D. Chartres est 2e.

Autre match accroché à Montbrison même si le BCMF a été dominé une bonne partie de la rencontre. Pour le Champagne Basket, c’est le trio Middelton (17pts), Bratka (16pts) et Devaux (21pts) qui a brillé. Rattrapé au début du 4e quart, Reims ne s’affole pas et finit fort pour s’imposer de six points.

3 autres matchs étaient au programme mais ont été beaucoup moins disputés. Nantes remporte un succès précieux sur son parquet face à Cherbourg (67-56), bien porté par Monique Akoa Makani (10pts, 7pds). En face, Cherbourg n’y arrive toujours pas malgré les efforts de Lucie Carlier (22 points).  Mondeville n’a pas tremblé en déplacement à Aulnoye. Après un gros premier quart-temps (11-23), l’USOM contrôle et augmente même son avance. La marque est bien répartie, Sabrine Bouzenna finit meilleure scoreuse avec 12 points.
Le dernier match opposait La Tronche Meylan au Pôle France, là aussi la logique a été respecté avec une large victoire du BCTM sur son parquet 85-54. Aurore Pautou a été étincelante en 26 minutes de temps de jeu : 25 points, 7 rebonds et 7 passes décisives.