Mondeville toujours en embuscade

Après un début 2022 plus compliqué, l’USOM a retrouvé son rythme et a conforté sa 2e place avec sa victoire à Strasbourg. Toulouse est toujours leader, Calais a remporté un match important dans la course au maintien.

Flamboyantes pendant la première partie de saison, les joueuses de la SIG souffrent depuis la mi-décembre. 2 victoires pour 5 défaites dont le revers samedi sur leur parquet face à Mondeville. Pas en réussite de loin (5/26 à 3pts), les strasbourgeoises ont laissé l’USOM se détacher au score avant la fin de la première mi-temps (29-36, 20’). Pour Mondeville, ce sont les joueuses du banc qui ont fait la différence : Aminata Gueye (15pts, 7reb), Pauline Lanfant (10pts).
Au classement, seul Toulouse devance Mondeville. Toujours premières, les toulousaines n’ont pas tremblé sur le parquet de Montbrison. Après un début de match plutôt à l’avantage du BCMF, Isabelle Strunc (24pts) et ses coéquipières accélèrent avant le retour aux vestiaires pour creuser un premier écart (38-47 à la mi-temps).  Aux côtés de Strunc, Kalis Loyd est toujours aussi précieuse : 20 points, 4 rebonds pour la poste 4 suédoise.

Il y avait un choc dans la course au maintien entre Nantes (9e) et Calais (10e). Après un match accroché, c’est Calais qui réussit le gros coup à l’extérieur. Menées de 10 points au début du 4e quart, les joueuses du COB réalisent 5 dernières minutes de folie pour s’imposer 62-67. Shakayla Thomas a été stratosphérique  avec 30 points, 12 rebonds pour 33 d’évaluation.

Match à sens unique à Chartres où le CCBF s’est imposé 83-33 face à Cherbourg, Aulnoye n’a pas tremblé face au Pôle France (victoire 70-54), enfin, Champagne Basket s’est imposé à La Tronche Meylan (62-68).