• ven. 22 oct.
      1 match
      • 20:00 Journée 5
        La Tronche Meylan LTM
        Pôle France PFB
« La France est ma 2e maison »

Ancienne joueuse de Lattes-Montpellier, Bourges et Arras, Stephany Skrba est depuis 3 saisons l’une des leaders de la SIG en LF2. Canadienne, elle a trouvé en France un pays d’adoption pour elle et sa famille.

Vous avez commencé la saison de la meilleure des façons, qu’est-ce qui fait la force de cette équipe cette année ?  
On s’entend très bien, sur le terrain mais surtout en dehors. On a tous le même objectif en tête, on sait où on veut aller et on se bat ensemble pour réaliser cet objectif.
Au basket vous pouvez être la meilleure équipe techniquement ou physiquement mais quand tout le monde s’apprécie et s’entraide vous pouvez réaliser des miracles. Nous avons fait un bon début de championnat mais on sait également que l’on doit s’améliorer, et on y travaille à chaque entrainement ensemble.

C’est ta 3e année à la SIG, c’est l’équipe la plus talentueuse que tu as connu ici ?
Je dirais que chaque année nous avons eu des forces et des faiblesses différentes. Cette saison nous avons plus de joueuses professionnelles donc on est plus concentré sur le basket à 100%. On est une bonne équipe, je suis confiante sur nos forces et le fait que l’on peut faire de très bons résultats.

Le club parle de la Ligue Féminine ? ou c’est encore trop tôt ?
Ils en parlent mais pour l’avenir. Chaque année ils essayent de s’améliorer, de plus en plus de personnes s’investissent dans le club que ce soit à Strasbourg ou Illkrich pour continuer à aller plus haut. La LFB c’est un objectif qu’ils ont en tête.

Tu es la joueuse avec le plus d’expérience dans une équipe jeune, quel est ton rôle ?
Cette année je suis l’une des capitaines, je continue d’apporter mon expérience sur le terrain. En dehors j’essaye de motiver tout le monde. Toutes les filles sont très cool, c’est un plaisir de travailler avec elles chaque jour, on a un groupe très soudé donc ce n’est pas compliqué pour moi de leur montrer la voie.

Tu es dans ta 2e partie de carrière, c’est important de trouver de la stabilité ?
J’ai 2 petits garçons, ils ont 6 et 7 ans. Quand je suis arrivée à Strasbourg c’était l’une de mes priorités : trouver de la stabilité. Après avoir eu mes fils je suis partie 2 ans jouer en Pologne et en Grèce, après ces expériences je me suis dit qu’il fallait que je revienne en France, trouver de la stabilité. Pour moi la France est ma 2e maison, c’était très important pour moi de revenir et de retrouver un cocon pour ma famille.
C’est ma 3e année ici à Strasbourg, c’est une ville super pour tout le monde, c’est ma dernière saison sous contrat donc je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais jusqu'a présent ça a été une belle expérience, aujourd'hui je suis focus à 100% sur la saison et donner le meilleur de moi même pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.  

Vous jouez une équipe de Toulouse également très en forme (2V-0D), c’est le type de match où on se met plus de pression que d’habitude ?
Personnellement je ne mets pas de pression, c'est peut être dû à mon expérience. Chaque match l'objectif c'est de rentrer sur le terrain et donner le maximum. La semaine dernière nous avons montré de quoi nous étions capables. Nous l’avons montré aux autres équipes mais surtout à nous-mêmes. Nous sommes conscientes  que l’on peut faire jeu égal avec les meilleures équipes et les battre. Nous l'avons déjà fait les saisons passées, surtout sur notre parquet.  Nous allons y aller ce week-end et jouer notre jeu, donner le maximum et remporter la victoire.