• ven. 22 oct.
      1 match
      • 20:00 Journée 5
        La Tronche Meylan LTM
        Pôle France PFB
Montbrison et Toulouse impressionnent

Largement victorieux ce week-end, Montbrison et Toulouse sont seuls en tête du classement de Ligue Féminine 2, accompagnés de Chartres, qui enchaine également sur le parquet de Mondeville.

Il n’y a plus que 3 clubs invaincus après 2 journées de championnat : Montbrison, Toulouse et Chartres. Le BCMF apparait à la première place grâce à sa différence de points (+60), bien aidé par sa très large victoire ce week-end sur le parquet de Calais : 41-74. Une rencontre dominée de bout en bout par les joueuses de Corinne Benintendi avec en tête d’affiche une Jaisa Nunn en feu qui finit avec pas moins de 32 points, 13 rebonds, 4 passes décisives pour 42 d’évaluation. Une deuxième défaite de suite pour le COB qui devra aller chercher un résultat positif à La Tronche Meylan la semaine prochaine. Le BCTM, qui a de son côté, glané sa première victoire de la saison. Un succès important à Cherbourg qui a été possible grâce à un 3e quart-temps de folie. Menées après 20 minutes (39-33), Aurore Pautou (22pts) et ses coéquipières reviennent des vestiaires avec un autre visage et infligent un 29-9 à l’USLG en 10 minutes. Une avance qui continue d’augmenter dans le 4e quart pour confirmer le premier succès cette saison de La Tronche.

Toulouse continue d’impressionner avec une victoire tranquille à domicile face à Aulnoye (74-48). Kalis Loyd s’est occupée du scoring pour le TMB : 29 points à 11/14 aux tirs. Les toulousaines affichent un bilan de 2-0 tout comme Chartres qui a réalisé un petit hold-up sur le parquet de Mondeville. Emmenées par Florine Basque (18pts), les joueuses de l’USOM font la course en tête pendant plus de 3 quarts-temps avant de craquer dans les dernières minutes. Dans une fin de match irrespirable, c’est Camille Hilllotte qui crucifie les normandes sur un tir à 3pts dans le corner à 5 secondes de la fin et donne la victoire aux Blue Lights.

A Reims aussi, les supporters ont eu leur dose de suspense. 40 minutes n’étaient pas nécessaires pour départager Champagne Basket et la SIG, c’est en prolongation que les strasbourgeoises ont fait la différence. Efficaces pendant le temps réglementaire, les pétillantes ne trouvent plus la mire en prolongation et laisse filer leurs adversaires. Shelby Saint-Juste est la grande artisane de la victoire alsacienne : 23 points à 8/10 aux tirs, 13 rebonds en 38 minutes de jeu.
Dans la dernière rencontre, Nantes a logiquement dominé le Pôle France : 42-71